Phænix T1 : Les Cendres de l’oubli de Carina Rozenfeld

Publié le Mis à jour le

Phænix T1 : Les Cendres de l’oubli

De Carina Rozenfeld

Aux éditions Robert Laffont (Collection R)

Parution le 06.09.2012

Prix : 17,90€

b

De quoi ça parle :

Elle a 18 ans, il en a 20. À eux deux ils forment le Phænix, l’oiseau mythique qui renaît de ses cendres. Mais avant de le devenir, ils devront se retrouver et s’unir dans un amour pur et éternel…

Depuis l’origine du monde, le Phænix meurt et renaît perpétuellement de ses cendres. L’être fabuleux est constitué de deux âmes sœurs. À chacune de ses résurrections, ses deux moitiés doivent se retrouver et s’aimer pour reformer l’oiseau légendaire. Car lui seul a le pouvoir d’éloigner les menaces qui pèsent sur l’humanité. Malheureusement, les deux amants ont été séparés et l’oubli de leurs vies antérieures les empêche d’être réunis… Aujourd’hui, dans le Sud de la France. Anaïa a bientôt dix-huit ans. Elle a déménagé en Provence avec ses parents et y commence sa première année d’université. Passionnée de musique et de théâtre, Anaïa mène une existence normale. Jusqu’à cette étrange série de rêves troublants dans lesquels un jeune homme lui parle et cette mystérieuse apparition de grains de beauté au creux de sa main gauche. Plus étrange encore : deux garçons se comportent comme s’ils la connaissaient depuis toujours… Bouleversée par ces événements, Anaïa devra démêler le vrai du faux, comprendre qui elle est vraiment et qui saura la compléter. Elle devra souffler sur les braises mourantes de sa mémoire millénaire pour redevenir elle-même. S’ouvriront alors les portes d’une nouvelle réalité dans laquelle amour et fantastique sont étroitement liés.

b

Ce que j’en ai pensé :

Encore un roman de la collection R que j’avais envie de découvrir.

J’ai vraiment passé un très bon moment avec ce roman. J’ai trouvé le style de l’auteur vraiment touchant. Elle a réussi à me transmettre plein d’émotions à travers son récit, même si, le plus généralement, j’ai ressenti de l’énervement face à Anaïa qui ne voyait rien venir.

Il n’y a pas énormément d’action dans ce roman, car ce n’est pas le point central de l’histoire. En effet, le récit tourne essentiellement autour des sentiments, de la musique, mais aussi de l’oubli. Je dirais aussi que ce premier tome est plus un tome de présentation et de mise en place, car l’histoire débute vraiment vers la fin du roman. D’ailleurs la fin contient tout ce que je déteste à savoir un cliffhanger. Malgré cela, c’est un très roman qui m’a emportée du début à la fin. Je l’ai lu très rapidement et j’ai envie de lire la suite.b

Du côté de la mythologie du roman, on se trouve ici face à une créature que je n’ai qu’aperçue brièvement dans les romans Harry Potter de J. K. Rowling, à savoir le phénix. Les informations distillées tout au long du roman donnent envie d’en savoir davantage mais bon, je pense qu’il va falloir attendre les tomes suivants pour avoir plus d’informations et de révélations.

b

La musique est un thème du roman que j’ai vraiment apprécié. En effet l’héroïne joue du violoncelle et l’auteur mentionne de très nombreuses chansons à travers les différents chapitres. Elle a donc crée une playlist, sur deezer et spotify, à laquelle on peut accéder en flashant le code barre à l’intérieur du livre. Je trouve que c’est une idée vraiment excellente car cela permet de s’immerger complètement dans le roman, mais aussi de comprendre ce que ressent Anaïa . De plus, l’auteur m’a donné envie de réécouter des morceaux que je connaissais, comme Roxanne de The Police, et elle m’en a fait découvrir d’autres, notamment ceux de Sia.

J’ai également bien aimé les statuts Facebook en fin de chapitres. En effet, j’ai trouvé que cela donnait un côté « actuel » au récit. Moi qui suis quasiment constamment connectée aux réseaux sociaux, je dois avouer que j’ai bien aimé ce petit clin d’oeil. De plus, je trouve que cela permet à l’auteur de rendre ses personnages plus vivants.

b

Du coté des personnages, j’ai trouvé Anaïa assez attachante. J’ai adoré sa chevelure rousse. Je trouve qu’il n’y a pas assez d’héros et héroïnes roux dans les romans et je suis contente de voir que c’est le cas ici. J’ai adoré son tempérament mais par moment, elle m’a énervée à cause de son côté « oh mon dieu, je n’ai jamais eu de petit copain ».

Concernant Enry et Eidan, je l’ai senti venir gros comme une maison mais bon. En même temps, 2 hommes et 1 femme dans un récit finissent souvent en triangle amoureux. Si je devais choisir entre les deux, je dirais sans hésiter Eidan car j’ai trouvé Enry très bizarre par moment (le passage du concert m’a fait froid dans le dos, si vous voyez de quoi je parle). Je suis curieuse de découvrir les secrets qu’ils cachent…

b

Pour finir, j’ai trouvé la couverture vraiment originale et j’ai hâte de voir ce que va nous réserver la collection R pour les couvertures des autres tomes.

b

En bref :

Malgré un aspect premier tome qui pose les bases de l’histoire, j’ai passé un très bon moment avec ce roman. L’action est très peu présente et pourtant, le récit est plaisant et se laisse lire avec une facilité déconcertante. Malgré un cliffhanger et certains éléments  visibles à 3 kilomètres par temps de brouillard, j’ai bien aimé ce roman et vous le conseille.

Ce roman est disponible dès à présent dans toutes les bonnes librairies. Si vous avez envie de craquer, surtout n’hésitez pas !

Merci à Robert Laffont et la collection R pour ce roman !

Publicités

3 réflexions au sujet de « Phænix T1 : Les Cendres de l’oubli de Carina Rozenfeld »

    L’accro lit en 2012 « Les chroniques de l'accro aux livres a dit:
    14 septembre 2012 à 12 h 59 min

    […] Phænix T1 : Les Cendres de l’oubli de Carina Rozenfeld (Roman, 433p.) – 27/08/2012 […]

    Mandy a dit:
    14 septembre 2012 à 16 h 49 min

    coucou cousine 🙂 Oh ta eu de la chance de l’avoir en sp je l’avais demandé mais bon y a des fois ou ça marche pas 😉 (je sais pas si tu te souviens j’ai reçu un autre livre que je n’avais pas demandé XD) en tout cas j’ai hâte de le découvrir moi aussi rien que pour sa couverture 🙂 Bises 🙂

      bubblegirl67 a répondu:
      14 septembre 2012 à 17 h 25 min

      Si tu veux, je peux te prêter mes épreuves non corrigées (j’ai prêté la version définitive à ma mère) lorsqu’on se voit le 29 =)
      Si tu es tentée, n’hésites pas à me le dire (et au pire, comme c’est normalement, rendez vous chez moi, tu peux me le dire le jour même ^^).
      Bisous ma cousine ! =)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s