Version Bêta T1 de Rachel Cohn

Publié le Mis à jour le

https://i0.wp.com/www.livraddict.com/covers/88/88252/couv30114111.jpgVersion Bêta T1

De Rachel Cohn

Aux éditions Robert Laffont (collection R)

Paru le 29.11.2012

Prix : 18,50€

De quoi ça parle :

Elle est l’absolue perfection.
Son seul défaut sera la passion.

Née à seize ans, Elysia a été créée en laboratoire. Elle est une version BETA, un sublime modèle expérimental de clone adolescent, une parfaite coquille vide sans âme.
La mission d Elysia : servir les habitants de Demesne, une île paradisiaque réservée aux plus grandes fortunes de la planète. Les paysages enchanteurs y ont été entièrement façonnés pour atteindre la perfection tropicale. L’air même y agit tel un euphorisant, contre lequel seuls les serviteurs de l’île sont immunisés.
Mais lorsqu elle est achetée par un couple, Elysia découvre bientôt que ce petit monde sans contraintes a corrompu les milliardaires. Et quand elle devient objet de désir, elle soupçonne que les versions BETA ne sont pas si parfaites : conçue pour être insensible, Elysia commence en effet à éprouver des émotions violentes. Colère, solitude, terreur… amour.
Si quelqu’un s’aperçoit de son défaut, elle risque pire que la mort : l’oubli de sa passion naissante pour un jeune officier…

Ce que j’en ai pensé :

Encore une fois, j’ai passé un super moment avec ce roman issu de la Collection R.

Cette fois-ci, le roman tient plus de la science-fiction que de la dystopie. L’auteur nous entraîne dans un univers plein de clones et de nouvelles technologies.

Le cadre de l’action est absolument PAR-FAIT ! Une île paradisiaque réservée aux plus riches de la planète, un océan d’un bleu parfait, un air plus pur qu’ailleurs, …

Mais, et il y a bien un mais, pour servir les habitants de Desmenes (c’est le nom de l’île ^^), il fallait des personnes fiables et insensibles à la beauté de l’île. Au bout d’un moment, les humains se désintéressaient du travail et passaient leur temps à profiter de l’île. Pour remédier à cela, une scientifique a crée des clones dépourvus d’âme humaine, grâce aux corps de personnes décédées.

Elysia fait partie de cette « armée » de clones et même si elle ne sait rien des Défaillants ou de l’Insurrection, elle se rend compte qu’elle peut ressentir des choses qu’elle ne devrait pas normalement.

b

Le roman parle d’esclavage et d’émancipation. Certains clones, mêmes s’ils sont dépourvus d’âme, finissent par avoir conscience de leur statut et veulent ainsi retrouver leur liberté. J’ai trouvé cela très intéressant car ce n’est pas le genre de thème qui est abordé dans les romans que nous trouvons actuellement sur les étalages des librairies.

J’ai bien aimé l’ambiance malsaine qui se dégage du roman. En effet, non seulement les habitants utilisent les clones pour les tâches ménagères ou autres, mais ils n’hésitent pas à se servir d’eux comme simples objets sexuels. A cela s’ajoute l’aspect « huis clos ». En effet, comme cette île est accessible uniquement aux plus riches du monde, le nombre d’habitants est assez restreint. Tout le monde se connaît et les rumeurs vont bon train. Les conditions sont donc réunies pour que l’île de rêve se transforme en cauchemar…

Au niveau des personnages, je dois dire que je les ai tous trouvés bizarres. Mis à part Elysia, j’ai trouvé qu’ils avaient tous un « problème psychologique ». Je pense que le fait de rester constamment sur Desmenes ne doit pas aider. J’ai adoré le côté naïf d’Elysia. J’ai  trouvé que cela détonnait avec le reste du roman.

La fin du roman est assez sombre. Tout va bien et d’un coup, pouf, tout part en vrille. Il se passe des évènements auxquels je ne m’attendais pas. Une chose est sûre : j’attends avec impatience la suite ! =)

b

Concernant le livre en tant qu’objet, je dois dire que je suis ravie. J’aime déjà beaucoup l’illustration de couverture mais en plus, je trouve la couverture en elle-même vraiment surprenante. Je ne serai pas capable de donner davantage d’informations ou de caractéristiques, tout ce que je peux vous dire est qu’elle est différente des autres couvertures de la collection.

b

Encore une belle découverte qui m’a été permise par la collection R et plus précisément, Stéphane-Laure et Glenn Tavennec. Encore une fois, merci beaucoup ! =)

Publicités

Une réflexion au sujet de « Version Bêta T1 de Rachel Cohn »

    L’accro lit en 2012 | Les chroniques de l'accro aux livres a dit:
    13 décembre 2012 à 22 h 52 min

    […] Version Bêta T1 de Rachel Cohn (Roman, 423p.) – 29/11/2012 […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s