Le Reine clandestine de Philippa Gregory

Publié le

La Reine clandestine

De Philippa Gregory

Aux éditions l’Archipel

Paru le 03.01.2013

Prix : 22€

De quoi ça parle :

1464. L’Angleterre est en guerre. La maison d’York, avec à sa tête le roi Édouard IV, s’oppose à la maison de Lancastre, qui souhaite lui reprendre le trône.
Le jeune roi fait alors la connaissance d’Élisabeth Woodville, veuve de Sir John Grey et mère de deux garçons, Richard et Thomas. Séduit, il l’épouse secrètement.
Mais Richard Neville, comte de Warwick, cousin et principal conseiller du roi, voit d’un très mauvais oeil cette union qui contrecarre ses desseins politiques. Il voit de plus son influence décroître au profit des proches d’Élisabeth.
Neville passe alors à l’ennemi et rejoint la maison de Lancastre…
Luttes fratricides, complots et trahisons, secrets de palais… Philippa Gregory nous entraîne dans les méandres d’une histoire royale, vue par les yeux d’une femme prête à tout pour l’honneur des siens.

Ce que j’en ai pensé :

Ayant lu « Deux soeurs pour un roi » et « L’Héritage Boleyn », parus précédemment aux éditions l’Archipel, j’avais vraiment hâte de découvrir une nouvelle facette de l’Histoire britannique du point de vue de Philippa Gregory. J’ai sauté sur l’occasion lorsque Babelio l’a proposé en masse critique.

Autant vous le dire tout de suite, j’adore vraiment cette auteur. Je trouve qu’elle a une façon d’écrire qui nous entraîne immédiatement au XVe siècle et nous donne envie de lire la suite. Avec les descriptions des lieux et paysages, j’avais vraiment l’impression de me trouver à la Cour du Roi d’Angleterre.

Ce roman parle d‘évènements antérieurs à la dynastie des Tudors. Il débute en 1464 pour se terminer en 1485 et retrace une partie de la « Guerre des Cousins », aussi appelée la « Guerre des Roses », guerre civile qui opposait la famille York (la Rose blanche) à la famille Lancastre.  Au premier abord, j’ai trouvé assez compliqué de situer les différents personnages, les uns par rapport aux autres, mais également par rapport avec leur ascendance. Certes il y a un petit arbre généalogique au début du roman, mais je l’ai trouvé assez vague pour certains personnages.

Moi qui suis fan des complots politiques, des trahisons et des « exécutions » dans les romans, je dois dire que j’ai été ravie avec celui-ci. Certes, le roman est plus tourné vers le personnage d’Elisabeth et donc vers ses doutes, ses aspirations et ses craintes. Toutefois, je ne me suis pas ennuyée une seule seconde. Il faut dire que les clans Lancastre et Tudors essaient toujours de « récupérer » le trône…

J’ai un peu moins aimé le coté mystique du roman. Je trouvais les sorts et malédictions et l’histoire de la déesse pas vraiment à leur place.

Niveau historique, je ne connaissais pas du tout les éléments au moment de la lecture donc s’il y a des modifications de personnages ou d’évènements, cela ne m’a pas du tout dérangé. D’ailleurs, l’exécution avec le baril de vin m’a semblé sur le coup absurde mais bon, au moins ils avaient de l’humour à l’époque ^^

b

En bref : j’ai vraiment passé un bon moment avec ce roman. Les trahisons, exécutions et complots sont au rendez-vous. Encore un Philippa Gregory que j’ai dévoré.

Maintenant, je pense que je vais me procurer la « suite » de la série, notamment le tome « The Red Queen » qui parle de Margareth de Beaufort et son fils Henri Tudor.

Sinon, j’ai également vu que le roman est en cours d’adaptation par la BBC. Affaire à suivre…

Publicités

Une réflexion au sujet de « Le Reine clandestine de Philippa Gregory »

    […] La Reine clandestine de Philippa Gregory (Roman, 342p. ) – 10/03/2013 […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s