Le Boucher d’Olivier Gay

Publié le Mis à jour le

Le Boucher

D’Olivier Gay

Aux éditions Midgard

Paru le 21 septembre 2012

Prix : 16,50€

b

De quoi ça parle :

Qui est donc cette mystérieuse Deria, belle et talentueuse, flamboyante et arrogante, qui vient déranger Mahlin durant sa garde pour demander à voir l’Empereur ? Qui est son père, pour qu’elle soit aussitôt accueillie, bien traitée, intégrée à la cour ?
La question se pose de manière plus brutale lorsqu’on la retrouve assassinée. Et Mahlin, accompagné de Shani la jeune servante, se retrouve au coeur d’une conspiration qui menace d’entraîner l’Empire tout entier dans la tourmente.
Car le père de Deria n’entend pas laisser le crime impuni. Vingt ans après avoir gravé sa légende en lettres de sang, le Boucher reprend du service.

b

Ce que j’en ai pensé :

Voici un roman que j’ai découvert aux Imaginales 2014 grâce à deux excellentes vendeuses qui se reconnaîtront. Je ne vais pas tourner autour du pot : je suis vraiment contente d’avoir acheté de ce roman de façon vraiment impulsive car j’ai adoré. Avant de craquer, j’ai quand même « emprunté » le tome de Mandy dans l’allée pleine de monde des Imaginales, pour lire les premières phrases et c’est vraiment cela qui m’a poussé à l’acheter.

J’ai eu beaucoup de mal à lâcher le roman une fois commencé. L’histoire est vraiment prenante et cela dès le début. Je n’ai pas ressenti le syndrome de la mise en place trop longue, qui est une caractéristique d »un premier tome. De plus j’ai trouvé l’écriture de l’auteur vraiment fluide et entraînante. Je ne vais pas trop m’étaler sur l’histoire (voire pas du tout) pour ne pas spoiler celles et ceux qui auraient envie de le lire. Tout ce que je vais vous dire c’est qu’il y a beaucoup de corruption et de manipulation dans ce roman et que l’auteur est du genre à laisser ses lecteurs frustrés à la fin (mais dans le bon sens ^^).

Au niveau des personnages, il y a vraiment de tout, des personnalités fortes comme des caricatures.

J’ai vraiment aimé le personnage de Shani car elle évolue tout au long du tome. Elle qui a toujours été « insignifiante », elle se surprend, dépasse ses limites… Par contre Mahlin  (qui est quand même LE personnage principal masculin) m’a énervée. Je n’ai pas supporté (et ne supporte toujours pas d’ailleurs) son égoïsme et son égocentrisme. Il faut qu’il arrête de se prendre pour le meilleur parce qu’il a gagné une médaille dans sa vie ! Il est également arrogant et n’a en fait rien pour me plaire…

Heureusement, Rekk est relativement attachant et humain. Malgré son surnom de Boucher et son attitude à tuer de sang froid, il n’est au final qu’un père aimant qui a perdu sa fille…

Dareen est également une des personnalités fortes de ce roman. Elle m’a d’ailleurs rappelé Adie, la dame aux ossements de la série L’Epée de Vérité de Terry Goodkind.

Le prix de la « caricature » est décerné *roulements de tambour* … au Prince !!!!! Et oui, vous avez en effet dans ce roman le frère jumeau de Joffrey Lannister !!! Côté caractère, vous ne serez pas déroutés car il a est tout aussi sympathique que son frère, il a la même passion pour les armes violentes et meurtrières, la violence en général, la torture et le viol ! Ce petit est vraiment gâté dans sa vie. Pour couronner le tout, il ne supporte pas qu’on lui tienne tête et sa mère est également du genre à se voiler la face et à crier au monde que non, son fils est un ange…

Pour finir sur une note plus positive, je suis vraiment tombée sous le charme de l’illustration de couverture, réalisée par Pascal Quidault. Sachant que l’auteur a récupéré les droits sur ce diptyque, je lui souhaite, pour sa réédition, d’avoir une illustration de couverture au moins aussi jolie pour faire honneur à cette histoire.

b

Si le résumé vous donne envie de craquer, foncez.(enfin si vous réussissez encore à trouver le roman en occasion, car il n »est plus distribué en papier ni en eBook sur les sites que je fréquente…). Et sinon, je vous invite à suivre l’auteur sur les réseaux sociaux pour avoir des nouvelles par rapport à une future réédition des romans =)

Pour le coup, je suis vraiment contente d’avoir acheté la suite intitulé « La Servante », dans la foulée…

 

 

Publicités

Une réflexion au sujet de « Le Boucher d’Olivier Gay »

    […] Le Boucher d’Olivier Gay (Roman, 584p.) – 02/06/2014 […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s