La Première Inquisitrice : La Légende de Magda Searus de Terry Goodkind

Publié le Mis à jour le

La Première Inquisitrice : La Légende de Magda Searus

De Terry Goodkind

Aux éditions Bragelonne

Paru le 29.03.2013

Prix : 25€

 

De quoi ça parle : :

Avant la Première Leçon, il y eut les premiers secrets… Il y a bien longtemps, lorsque les ténèbres régnaient encore sur un monde où la trahison et la traîtrise imposaient leur loi, vint une femme seule, Magda Searus. Une femme qui avait perdu son compagnon et sa raison de vivre. Une femme bannie, dépouillée de ses privilèges, condamnée à affronter seule d’obscures forces à l’affût. Une héroïne au destin légendaire. La Première Inquisitrice.

Ce que j’en ai pensé : :

Voici un roman que j’avais vraiment hâte de lire depuis sa sortie. Je ne sais pas si j’ai placé trop d’espoir dans ce roman mais toujours est-il que je ressors déçue de ma lecture.

L’idée de base est vraiment bonne car je me suis demandée comment tout a commencé. Sur ce point, l’auteur rempli sa part du contrat et je dois dire que je suis assez contente. L’histoire en elle-même est vraiment intéressante. Elle se passe donc il y a très longtemps, avant même que la barrière entre l’Ancien monde et les Contrées du Milieu soit mise en place. Par contre, il est déjà question (attention spoiler) de ceux qui marchent dans les rêves. On en apprend beaucoup sur pas mal d’artefacts qui sont utilisés dans l’Epée de Vérité (je ne mentionnerai pas quoi au cas où vous souhaitez lire ce roman) et cela était très intéressant à découvrir.

Il y a également beaucoup (et encore, c’est un grand mot) de révélations dans ce roman. Ayant lu seulement les 8 premiers tomes de la série et il y a pas mal de temps, je suis incapable de dire si j’ai été spoilée par rapport à la fin de la série ou non car je ne sais plus si j’ai déjà lu les révélations ou non (pas très pratique en effet). Du coup j’ai vraiment été contente de l’histoire.

Ce qui m’a franchement déçue, ce sont les personnages : j’avais l’impression de me retrouver face à des stéréotypes de Richard, Kahlan et Zedd… Magda ne m’a pas touchée malgré les événements malheureux de sa vie et elle m’a même donné envie de lui mettre des claques à certains moments. J’avais vraiment l’impression (et je me répète) d’être face à une Kahlan un peu plus fade que la vraie. Forcément le but de sa vie est également de défendre ceux qui n’ont pas l’occasion de le faire mais je trouve qu’il manquait un quelque chose pour faire de Magda un personnage à part entière. Concernant les autres personnes, nous sommes face au même problème. Ils sont tous assez fades par rapport à ceux que j’ai croisé dans l’Epée de Vérité. Même Alric Rahl ne m’a pas convaincue.

Pour finir sur une note plus positive, j’ai vraiment adoré l’illustration de couverture de Marc Simonetti , que je trouve être très représentative de l’idée que je me fais du château.

En bref : je ne dirais pas que j’ai perdu mon temps car l’histoire était intéressante mais ce n’est pas forcément un roman que je conseillerai.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s